Mieux conduire un véhicule utilitaire

VUL : choix et équipements

Les véhicules utilitaires permettant de transporter des charges ou du matériel et de déplacer des personnes, ils doivent impérativement répondre à des critères de sécurité et comporter des aménagements spécifiques.
 
Par ailleurs, comme pour les véhicules de tourisme, les véhicules utilitaires légers (VUL) doivent disposer de certains accessoires et documents.
 
Et avant de partir n’oubliez pas que le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à l’avant comme à l’arrière dans le cas où le véhicule dispose d’une double cabine.

 

Le choix du VUL

  • Un VUL adapté à vos besoins

Le véhicule utilitaire doit être adapté à vos besoins et donc à l’usage que vous comptez en faire.

Vous devez donc  :
       - Estimer le volume et le poids de ce que vous allez transporter
       - Prendre en compte vos conditions de circulation (nombre de passagers et leurs poids, réseau routier emprunté, etc.)
       - Réfléchir aux aménagements dont vous aurez besoin (rails, armoire, crochets, galerie, benne, etc.)
 
Pour les professionnels, la Caisse Régionale d’Assurance Maladie Alsace-Moselle- Risques Professionnels a élaboré en 2009 un «  guide d’aide au choix d’un VUL  »qui permet de déterminer les besoins de façon chiffrée et ainsi faciliter les discussions avec les concessionnaires pour le choix du véhicule le plus approprié.
 
  • Les différentes catégories de VUL
 
 
 
  • Une aide financière pour les TPE
La Caisse nationale de l'assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) propose une aide à la sécurité baptisée « le + sécurité » de 2500€ pour des utilitaires plus sûrs, versée aux entreprises de moins de 50 salariés, à deux conditions :
- L’achat ou location longue durée d’un véhicule neuf équipé de 6 dispositifs de sécurité
- La participation du chef d’entreprise à la formation « usage professionnel d’un VUL » *
 
Vous avez jusqu’au 15 octobre 2012 pour réserver cette aide auprès de votre caisse régionale (Carsat/Cram).
 
 

A consulter : Acquisition de VUL, de nouvelles aides financières. Prévention routière dans l’entreprise, mai-juin 2011, n°378, pp.31-32

 

  • Développement des utilitaires électriques

En parallèle des voitures particulières, le marché de l'électrique pour le VUL se développe aussi. 

Malgré un coût encore assez élevé (près du double à l'achat comparé à un véhicule thermique) et des interrogations sur l'autonomie des véhicules, leur usage peut s'avérer très intéressant en ces temps de crise, où le prix du pétrole ne cesse d'augmenter. 

Il est cependant réserver à certains usages : des trajets courts et bien étudiés. Parfait pour des particuliers dans le cadre par exemple d'un déménagement. Pour les professionnels, il sera dans un premier temps surtout avantageux pour les secteurs de la livraison, où les déplacements peuvent être planifiés et concentrés en un même lieu (dans les grandes villes notamment), et pour lesquels des temps de recharge des batteries peuvent être organisés sur la journée de travail, ce qui n'est pas toujours possible pour des professionnels en déplacement régulier. 

 Pour plus d'information, consulter l'article "Utilitaires électriques : une véritable alternative?" La prévention routière n°382, p. 26 

 

L'aménagement arrière

Aménager le VUL en fonction de son usage permet d’optimiser son utilisation mais également d’assurer la sécurité des personnes et charges transportées.

L’aménagement comprend trois aspects  :

  • Une cloison de séparation
C’est indispensable  ! Elle permet de séparer l’habitacle de conduite du chargement et donc d’éviter  :
       - Une partie du bruit et des odeurs (notamment les éventuelles émanations toxiques de produits transportés)
       - La déperdition de l’air (climatisé ou chauffé)
       - La projection d’objets contre le conducteur en cas de chocs ou de freinage brutal
 
 
  • L’arrimage des charges lourdes

Les matériaux et outils les plus lourds doivent impérativement être arrimés. En effet, en cas de choc à 50 km/h, les  objets projetés peuvent atteindre une force allant de 20 à 40 fois leur poids d’origine  ! Pour une caisse à outils de 30 Kg par exemple, cela  équivaut à une force d’une tonne.

La cloison ne suffira pas toujours à stopper les projectiles. Le conducteur, qui aurait été sauvé par sa ceinture de sécurité, se retrouve écrasé sous le poids de son chargement  !

 A consulter : fiche sécurité capeb "le chargement et son contrôle"

 
  • Des dispositifs de rangement sécurisés

Le fourgon doit être équipé de manière à favoriser vos conditions de travail. Ainsi, la mise en place d’armoires, d’étagères, de tiroirs, etc. permet  d’optimiser le rangement du matériel, des matériaux et des outils transportés et donc de les trouver facilement.

Ces dispositifs de rangement doivent être correctement fixés aux parois du VUL, afin qu’ils ne soient pas source d’aggravation en cas d’accident ou de freinage important.

Si vous êtes un professionnel, préférezpasser par un spécialiste du montage, qui s’assurera de la qualité et de la sécurité des installations, vous permettant par ailleurs de gagner du temps.

 

Les équipements pour sécuriser la conduite

Certains équipements sont indispensables  :
       - Système de maîtrise de trajectoire  : ESP (programme de stabilité électronique)
       - ABS
       - AFU (Aide au Freinage d’Urgence)
       - Airbags (conducteur et passager)
       - TPMS ( Dispositif de surveillance de pression des pneus )
 
D’autres sont fortement conseillés pour améliorer la sécurité et apporter plus de confort  :
       - Le limiteur de vitesse
       - Le radar de recul
       - Les rétroviseurs électriques «  grand angle  »
       - Le témoin de surcharge
       - L’aide à la navigation
       - La boîte de vitesse automatique
       - La climatisation

Faites le bon choix de vos équipements; mais attention, ils ne sont pas les seuls garant d’une bonne sécurité.

 

Les accessoires

  • Les accessoires obligatoires

       - La roue de secours, qui doit être en bon état et convenablement gonflée

       - Un cric et sa manivelle  : indispensable pour changer une roue. (Pour les véhicules très chargés, il est conseillé d’utiliser un cric pneumatique, plus puissant)

       - Un gilet de sécurité rétroréfléchissant : pour être visible en cas d’accident ou de panne

       - Un triangle de signalisation  : permet de signaler un incident ou un accident. Il doit être homologué, avec un marquage E 27 R

       - Une boîte d’ampoules et de fusibles de rechange, adaptés au véhicule

       - Un éthylotest  valide et utilisable immédiatement. Il est conseillé d'en posséder deux : si vous en utilisez un avant de prendre la route, vous devez, en cas de contrôle, être en mesure d’en présenter un non usagé, sous peine d'une amende de 11€ (à compter du 1er novembre 2012)

  - Un disque européen de stationnement

 

 Obligatoire pour stationner dans les secteurs dits "zones bleues". Le stationnement dans ces zones y est limité (durée fixée par la municipalité, différente selon les zones). Il faut y indiquer uniquement l'heure d'arrivée. Le stationnement en zone bleue sans disque ou avec un disque non conforme est passible d'une amende de 17€

 

 

 

  • Les accessoires conseillés
       - Un extincteur portatif
       - Une lampe torche
       - Une couverture
       - Une trousse de secours
       - Des sangles d’arrimage
       - Une bombe anti-crevaison
       - Des cales
       - Un GPS*
       - Une carte routière

 

* Dans la rubrique "Préparer ses déplacements", découvrez nos conseils pour un usage du GPS en toute sécurité

Les documents administratifs

Ces documents sont obligatoires pour pouvoir circuler. Les originaux devront être présentés en cas de contrôle de la police ou de la gendarmerie. 

       - Le permis de conduire : justificatif indispensable, autorisant le conducteur à conduire certaines catégories de véhicules

       - Le certificat d’assurance (ou carte verte)  : vignette accolée sur le pare-brise indiquant une présomption d’assurance (reste valable 1 mois après la date d’expiration)

       - L' attestation d’assurance : elle confirme que le véhicule est assuré et doit être signée.

       - Le certificat d’immatriculation (carte grise) : carte d’identité du véhicule, comprenant ses caractéristiques (poids, nombre de place, etc.) et la date du prochain contrôle technique

       - Le macaron visite technique : atteste de la validité du contrôle technique (attention à sa date d’expiration  !)

       - La pastille verte : signale un véhicule peu polluant et l’autorise à circuler lors des pics de pollution (facultative)

 
Il est également conseillé de posséder à bord du véhicule  :

       - Un constat amiable d’accident (et un stylo) : pour avertir l’assureur en cas d’accident. Pour les professionnels, il doit être remis rapidement au responsable qui devra l’envoyer à l’assureur dans les 5 jours.

       - La notice du constructeur : indispensable pour connaître la description et le fonctionnement du véhicule (pression des pneus, localisation des différents réservoirs, procédure pour le remplacement des ampoules, etc.)

       - Le carnet d’entretien : indique la périodicité d’entretien, prévoit les opérations à effectuer, les pièces à remplacer, etc. Il doit être tenu à jour.

 

Le contrôle technique

Les véhicules utilitaires légers sont soumis au contrôle technique, au même titre que les voitures de tourisme. 
Selon leur cétégorie, la périodicité varie :
    - Tous les 2 ans pour les véhicules utilitaires n'excédant pas 3,5t
    - Tous les ans pour les véhicules à moteur ou remorqués, affectés au transport de marchandises et dont le PTAC est supérieur à 3,5t
    - Tous les 6 mois pour les véhicules affectés au transport en commun de personnes et dont le PTAC est supérieur à 3,5t

 

Un contrôle complémentaire de pollution

Il concerne les VUL de plus de 4 ans et c'est obligatoire !

Cette visite doit être effectuée entre deux contrôles techniques périodiques, à partir du 11ème mois suivant le dernier en date (ou de la dernière contre-visite favorable). Elle fera l'objet d'un procès-verbal disctinct. 

En cas de revente, il faudra donc présenter à la fois le procès-verbal de visite technique et le procès-verbal de visite complémentaire. 

La visite porte sur :
    - l’identification du véhicule
    - le contrôle des émissions polluantes
    - les témoins lumineux d’information correspondants
 
Seuls sont dispensés de contrôle complémentaire de pollution :
    - Les VUL de collection
    - Les véhicules ayant une carrosserie caravane, FG Funer ou Handicap
 
 
 

Les vidéos

Les clés, les papiers

Avant de prendre la route, vérifier l'ensemble des équipements du VUL ainsi que les documents indispensables à la conduite.

Choix du véhicule
En entreprise, choisir le véhicule le plus approprié selon les besoins.
 
Entretien avec Sébastien REJASSE, Bureau d'étude - Société REJELEC
Entretien n°2 avec Jean-Marc CHEMIN, responsable matériel et logistique - Société SCHERBERICH

Les outils

Exemples d'applications Smartphone - Entretien du véhicule
Révision 

Speedy de IDEXIS pour Apple

Trouver le centre le plus proche et bénéficier des offres du moment
Gratuit sur l'Apple store
 
 
Etat des pneus
Euromaster de Euromaster pour Apple
Trouver le centre le plus proche, prendre RDV ou s'informer sur les offres du moment
Rechercher les pneus adaptés à son véhicule
Informations générales sur les pneus
 
Gratuit sur l'Apple store
 
Quelques professionnels de l'aménagement et de l'équipement de VUL

 

Sortimo: Aménageur de véhicules professionnels

Amilcar : rangements en contreplaqué recouvert d’un film de protection

BOTT : Aménagement de véhicules et fourgons utilitaires, Mobiliers et équipements d'ateliers

Modul-System : leader européen proposant des solutions d’aménagement standards ou personnalisés, comprenant les accessoires (habillage, éclairage, cloison, signalisation, rails, galerie de toit, etc.)

SD Service : habillage de protection de la partie de chargement, kits standards de meubles et étagères, aménagement sur mesure

Wurth : Aménagement modulaire en métal avec optimisation personnalisée par logiciel

TIB : Conçoit et réalise des carrosseries et des aménagements spécifiques de véhicules utilitaires