Mieux conduire un véhicule utilitaire

Conduites à risques

Pour conduire dans les meilleures conditions et donc en toute sécurité, il convient de respecter certaines règles.

 

 

 

Fatigue et somnolence

La somnolence est la première cause de mortalité sur les autoroutes et est responsable d’un accident sur trois ! La moitié de ces accidents se produit sur des trajets de moins de 2 heures…

  • Les symptômes
        - Picotements des yeux
        - Tête lourde, raideur musculaire (notamment la nuque et le dos)
        - Bâillements
        - Envie fréquente de changer de position
        - Nervosité
        - Prise de risque (pour arriver plus vite)
 
 
  • Les causes  possibles

        - L’environnement : conditions météo difficiles, visibilité réduite (nuit, brouillard), circulation dense, trajet monotone ou connu, etc.

        - Le conducteur : mauvaise forme physique, manque de sommeil, prise de médicament, mauvaise hygiène alimentaire (trop ou pas assez mangé), soucis, stress, etc.

        - Le véhicule : confort médiocre, température inadaptée, bruits importants, etc.

  • Quelques astuces
Aux premiers signes de perte de vigilance, ARRÊTEZ-VOUS !
          - Aérez-vous
          - Faites quelques pas sur une aires de repos
          - Dormez quelques instants (15 à 20 minutes suffisent pour reprendre la route en sécurité)
 
Pour éviter la fatigue au volant :
          - Reposez-vous avant (dormez normalement la nuit précédente et si vous conduisez de nuit, faites une sieste d’au moins 1h30)
          - Utilisez un véhicule en bon état
          - Faites des pauses régulières sur les longs trajets (toutes les 2 heures)
          - Pendant les pauses : buvez, mangez raisonnablement et faites quelques pas

 

Alcool, Drogues et Médicaments

La prise d’alcool ou de substances psychoactives modifie le comportement et l’état de conscience du conducteur, favorisant la perte de vigilance et donc les risques d’accident.

  • L’alcool : il y a des limites !
 
Effets et sanctions selon la dose d'alcool ingéré
Dose d'alcool dans le sang       

     

     Effets sur la conduite                                                                                    

           

Sanctions                                        

Jusqu'à 0,30g/l
Léger trouble de la vision latérale
Début de sensation d'euphorie      
Aucune  
de 0,30 à 0,49g/l
 
Mauvaise estimation des distances 
Réduction du champ visuel
Allongement du temps de réaction

 
Aucune
de 0,5 à 0,79g/l
Mauvaise coordination des gestes
Erreur d'interprétation
Baisse de vigilance
 
Risque d'accident multiplié par 2

135€

Suspension (3 ans maximum)

Retrait de 6 pts

à partir de 0,80g/l
Surestimation de ses capacités
Agressivité
Manque de contrôle de soi
 
A partir de 2g/l : risque d'accident multiplié par 80

2 ans de prison

4 500€

Retrait de 6 pts*

Suspension ou annulation

  * Bientôt 8 points

 

Un consommateur régulier ne se sentira pas ivre rapidement, pourtant son alcoolémie sera déjà positive et il aura perdu ses réflexes. La sensation d’ivresse n’est donc pas un indicateur fiable !Attention, ne confondez pas ivresse et alcoolémie !

  Il n’existe aucun remède contre l’alcool ! Il s’élimine entre 0,10 et 0,15g/L de sang et par heure selon les individus et RIEN ne permet d’accélérer le processus.

La détention d’un éthylotest dans les véhicules, non usagé et respectant les conditions de validité, est fortement conseillée.

 

  • Prise de médicaments : soyez vigilants !
Certains médicaments sont incompatibles avec la conduite car ils provoquent des troubles graves : somnolences, euphorie, problème de perception visuelle, etc. C’est le cas notamment des somnifères et des calmants. Prenez donc quelques précautions :
       - Lisez la notice du médicament
       - Observez les pictogrammes (Cf. ci-dessous)
       - Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien
       - Vérifiez la validité du produit

    

Par ailleurs, quand nous sommes malades, nous risquons  une diminution de la vigilance au volant, à cause d’un mauvais sommeil, d’une altération de la vision ou de l’audition, d’une baisse du tonus musculaire, ... Mais gare à l’automédication !

 

  • La drogue : à proscrire !
 La consommation de drogues, quelles qu’elles soient (cannabis, cocaïne, crack, ecstasy, héroïne, amphétamines, etc.), est illégale.
Fumer 2 joints équivaut à une alcoolémie de 0,5 g/l.
L’association du cannabis et de l’alcool multiplie le risque d’accident mortel par 14.
 
En cas d’accident mortel, le dépistage est systématique (par analyse d’urine, puis prise de sang si le résultat est positif)
Les traces de cannabis sont détectables jusqu’à plusieurs jours après consommation. Même si les effets ne font plus sentir.
 
Toute personne qui conduit un véhicule sous l’effet d’un produit classé comme stupéfiant risque :
     - 2 ans de prison
     - 4 500€ d’amende
     - Retrait de 6 points du permis
     - Immobilisation du véhicule
     - 3 ans de suspension ou d’annulation du permis de conduire
 
Si la drogue est associée à l’alcool à un taux supérieur à la limite légale :
      - 3 ans d’emprisonnement
      - 9 000€ d’amende

 

  A consulter : Fiche sécurité Capeb "l'alcool et les drogues"

 

Téléphone

La conduite d’un véhicule est une activité à part entière, qui nécessite de bonnes capacités de concentration et d’attention. Or, l’usage d’un téléphone portable au volant augmente le temps de réaction de 30 à 70% ! Cela signifie que le conducteur mettra beaucoup plus de temps à réagir face à une situation urgente.

  • Les risques
Le conducteur aura tendance :
     - À conduire moins vite
     - À gêner les autres usagers
     - À se déporter
     - À manquer de vigilance, trop pris par sa conversation

Il y a alors un fort risque de perte de maîtrise du véhicule (pas facile avec un téléphone à la main de passer les vitesses, mettre un clignotant, aborder un virage serré, etc.). Cela met alors les autres usagers en danger, notamment les deux roues, qui peuvent se faire surprendre par un brusque changement de trajectoire !

 

  • Réglementation et sanctions

La tenue d’un  téléphone en main par le conducteur est interdite !

Selon les dispositions de l’article R412-6 du code de la route, « tout conducteur doit se tenir constamment en état et en position d'exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ».

En cas de non-respect de ce texte, le conducteur est passible d’une amende de 135€ et d’un retrait de 3 points au permis de conduire.

Le kit main libre est toléré, mais si le conducteur n’a pas été en mesure d’effectuer « commodément et sans délai les manœuvres qui lui incombent » en raison de son utilisation risque une amende de 35€

Concernant les professionnel, 41% des employeurs pensent que seule la responsabilité du salarié conducteur sera recherchée en cas d'accident. Or, depuis 2003, il existe une présomption de responsabilité de l'employeur ! Ces derniers doivent donc proposer des mesures afin de limiter les risques.

 

 A consulter : Fiche sécurité capeb "le téléphone portable"

 

  • Astuces 
De manière générale :
      - Coupez la sonnerie du téléphone
      - Rangez votre téléphone (sac, sacoche, boîte à gants, etc.)
      - Branchez la messagerie
      - Si vous êtes accompagné, c’est celui qui ne conduit pas qui téléphone
      - Arrêtez-vous pour téléphoner, dans un lieu adapté et autorisé
 
Pour les professionnels :
     - Aménagez des plages horaires pour les communications téléphoniques
     - Mettre en place des règles de communication (protocole écrit, message de messagerie adapté et signalant que le salarié conduit, etc.)
 
Pour prévenir les secours :
     - Arrêtez-vous pour les appeler (veillez à ne pas gêner la circulation)
     - Sur autoroute, utilisez les bornes d’appel d’urgence qui permettent de vous localiser 
 

Les vidéos

Alcool et permis
Entretien avec Jean-Marc CHEMIN, responsable matériel et logisitique de la Socitété SCHERBERICH
Entretien n°2 avec le Capitaine Philippe GANGLOFF, commandant de l'escadron départemental de sécurité routière

Les règles en entreprise, la responsabilité de chacun et notamment des apprentis conducteurs. 

En pleine forme

Des conseils pour être en forme sur la route et ne pas prendre de risques.

Le téléphone portable

Quand et comment utiliser le téléphone portable pendant le trajet. (L'usage du téléphone tenu en main au volant est interdit)

Les outils

Evoluroute : Des activités interactives pour mieux comprendre la route

L'association prévention routière a créé le dispositif "Evoluroute" afin d'aider les automobilistes à se perfectionner dans trois domaines :

  • le respect des distances de sécurité
  • l'éco-conduite
  • l'utilisation des sièges enfants

Ce dispositif est composé de trois modules, correspondant aux domaines précités, avec des exercices pratiques ainsi que des informations juridiques et techniques.

Vous pouvez y accéder sur le site de l'association prévention routière, puis en cliquant sur l'image qui sera sur la page.

 

Exemple d'application Smartphone - Conduites à risques
Alcootel – MAAF
 
Alcootel est une appliocation proposée pas la MAAF permettant de connaître son alcoolémie. 
Le taux d'alcool dans le sang est estimé grâce à quelques paramètres préalablement indiqués : sexe, âge, poids, taille, consommations.
Vous pouvez également connaître l'heure indicative à laquelle la reprise du volant est possible.
 
Accéder à l'appli :
    - Sur Apple store
    - Sur Android market
 
Pour plus d'information, consulter le Site officiel

 

Moduloroute : le labo interactif de l'Association Prévention Routière
Découvrez différents modules interactifs pour mieux comprendre la route. Lancez le module et choisissez une thématique parmi celles proposées. Découvrez alors une série de mini-jeux et de tests visant à tester vos connaissances et à vous sensibiliser de façon ludique aux dangers de la route.
 
Parmi les différentes thématiques traitées, vous trouverez notamment :
- les effets de l'alcool et du cannabis
- les premiers secours
- le téléphone au volant
- la ceinture de sécurité
- etc.