Mieux conduire un véhicule utilitaire

Bonnes pratiques de conduite

Même si la détention du permis B vous autorise à conduire un VUL, ce dernier ne se manie pas comme un véhicule de tourisme. Il nécessite plus d’attention et plus de précaution en raison de son gabarit, de son poids et de ses angles morts.

 

 

 

La prise en main d’un VUL

 

  • Les bonnes positions
- Prendre plusieurs appuis à la montée (évite les chutes)
- Ne pas sauter pour descendre (risque de foulures, voire de fractures des chevilles)
- Descendre dos à la chaussée
- Adopter une bonne position de conduite (réduit la fatigue)
- Effectuer les réglages nécessaires (rétroviseurs, sièges, etc.)
 
  • Les bons réflexes
- Éviter les distractions (objets qui risquent de glisser, téléphone, etc.)
- Mettre un dispositif de retenue des portières (évite une fermeture brutale à cause du vent)
- Portes latérales coulissantes : attention à la descente (risque de surprendre les autres usagers)
- Attention aux doigts en refermant les portes
 

Adapter sa conduite au véhicule

Vous conduisez un VUL, vous devez donc adapter votre conduite à son gabarit et à son poids, car vous encourrez des risques plus importants :

- Risque d’accrochage (en cas de croisement difficile, s’arrêter pour faciliter la manœuvre du véhicule le plus maniable)

- Manque de visibilité (pas de vitre latérale ni arrière donc nombreux angles morts)

- Distance d’arrêt plus longue : le poids du chargement entraîne le véhicule vers l’avant en cas de freinage

- Risque de renversement dans les giratoire : à leur approche, ralentissez et respectez la priorité à gauche

- Déportation dans les virages

- Élancement plus lent (attention aux stop et voies d’accélération)

 
Par ailleurs, vous devez prendre en compte certaines dispositions du code de la route qui vous concerne particulièrement :
- Limitation d’accès (poids, largeur, hauteur, longueur, type de chargement)
- Limitation de vitesse (panonceaux)
- Direction conseillée (panneaux bleus)
 
Adapter sa conduite aux conditions météo
 
Si les elles sont trop mauvaises (pluie battantes, brouillard, neige, verglas), préférez :
- Différer vos déplacements
- Utiliser d’autres moyens de transport
 
Si ce n’est pas possible, prenez toutes les précautions.
 
  • Préparation du départ
- Utiliser un véhicule en bon état et convenablement équipé (freins, pneus, éclairages, etc.)
- Vérifier la ventilation (évite la buée dans l’habitacle)
- Prévoir une raclette et des gants en cas de gel sur le véhicule
- Déneiger, en plus du pare-brise et des vitres, le capot et le toit (évite en cas de freinage ou de rafale de vent une projection de neige bouchant la visibilité)
- S’informer sur le trafic (accident, déviation, blocage, etc.)
- Partir plus tôt, pour anticiper le retard (ralentissements, accidents, etc.)
 
  • Prudence maximale
- Réduire la vitesse (adhérence moins bonne donc risque d’aquaplaning)
- Allonger les distances de sécurité (distance d’arrêt plus longue)
- Allumer les feux de croisement
- Utiliser les feux antibrouillard UNIQUEMENT en cas de brouillard
- Suivre les bandes de rive ou d’accotement mais ne pas coller le véhicule qui précède !
- En cas de neige, privilégier les pneus d’hiver et prévoir éventuellement des chaînes (les pneus cloutés ne sont plus autorisés !)
- Faciliter le passage des engins de déneigement et salage
- Prendre garde aux zones à risque où le verglas se forme rapidement (pont, sous-bois ombragés, col de montagne, etc.)
 
  • Conduite de nuit
Faire plus de pause (pic de sommeil entre 2h et 5h du matin)
 
  • En cas d’immobilisation
- Ne pas abandonner le véhicule
- Attendre les consignes des services d’intervention ou des secours
 
Les distances d'arrêt selon les conditions météo
 
 
Quelques rappels du code de la route…
 
  • La ceinture de sécurité, c’est obligatoire !
Pour le conducteur comme pour les passagers, particuliers et professionnels, à l’avant et à l’arrière. Tous les occupants d’un véhicule encourent les mêmes risques :
- Projection vers l’avant en cas de choc frontal
- Risque de heurter l’habitacle en cas de choc latéral
- Risque d’être éjecté
- Risque d’être inconscient et de ne pas pouvoir se dégager
- Etc.
 
Dès 20km/h, un choc sans ceinture peut être mortel.
Un choc à 100km/h sans attache équivaut à une chute de 12 étages !
L’airbag seul n’assure pas une protection suffisante : il perd deux tiers de son efficacité.
 
Les personnes adultes non attachées risquent :
            - une amende de 4ème classe de 135€
            - un retrait de 3 points pour le conducteur 
 
 Le conducteur est par ailleurs responsable des passagers de moins de 18 ans et risque une amende de 135€ si ces derniers ne sont pas (ou mal) attachés.  
 
 
  • L’arrêt et le stationnement dans les règles de l’art
Le VUL est soumis aux mêmes réglementations du code de la route que les véhicules de tourisme.
Vous devez donc de la même manière respecter les panneaux et marquages au sol qui fixent les autorisations et interdiction d’arrêt et de stationnement :

- Ligne jaune continue : arrêt et stationnement interdit

- Ligne jaune discontinue : stationnement interdit, arrêt toléré

- Panneaux rond bleu avec une croix rouge : arrêt interdit (s’applique à partir du panneau, sauf si panonceau)

- Panneau rond bleu avec une barre rouge : stationnement interdit (s’applique à partir du panneau, sauf si panonceau)

- Marquage bleu au sol (zone bleue) : stationnement gratuit mais limité dans le temps. Apposition obligatoire d'un disque européen de stationnement homologué indiquant l'heure d'arrivée. Son absence ou l'usage d'un disque non conforme vous expose à une amende de 17€.

 
En cas d’absence de signalisation, il est interdit de s’arrêter ou de stationner :

- Sur les voies réservées à la circulation de certains usagers (trottoir, passage piéton, piste cyclable, couloirs de bus,...)

- Devant les entrées ou sorties de garage ou de parking

- Aux emplacements réservés à certaines catégories de véhicules (bouches incendie, arrêts autobus, taxis, ambulances, personnes handicapées,...)

- À proximité des panneaux ou des feux, Iorsque votre véhicule les rend moins visibles

- À proximité des passages à niveaux, intersections, virages, sommets de côte, etc.

- Sous les ponts, passages souterrains, tunnels...

- Sur le bord de la chaussée dans le cas ou les autres usagers seraient obliges de chevaucher une ligne continue ou des zébras pour vous dépasser.

 
 À noter : l'arrêt est toléré mais le stationnement interdit : en double file, devant les portes cochères et devant les garages.
 
 
  • Le respect des autres usagers
Vous n’êtes pas seul sur la route, c’est un espace qui se partage :

- Priorité aux piétons : ils sont prioritaires pour traverser la chaussée, même en dehors d’un passage protégé (sauf s’il y en a un à moins de 50m). Le non-respect de cette priorité  est sanctionné de 135€ d’amende et d’un retrait de 4 points du permis.

- Le dépassement : laissez un intervalle d’au moins 1m en agglomération et 1,5m hors agglomération pour dépasser piétons, animaux, cyclistes ou deux-roues

- Voies réservées : vous ne pouvez ni circuler ni stationner sur les voies de bus. La circulation sur les arrêts de bus est tolérée.

- Véhicules prioritaires : La police, la gendarmerie, les pompiers, le SAMU, le SMUR et les douanes sont prioritaires lorsqu'ils actionnent leurs avertisseurs sonores ou lumineux.

 

Les vidéos

Règles de conduite

La conduite d'un VUL nécessite plus de précautions, du fait de son gabarit et de son poids. 

Stationnement

Apprendre à stationner correctement afin de ne pas gêner les autres usagers et prendre des précautions pour assurer sa sécurité et celle du chargement.

Poste de conduite

Des conseils pour prendre la route dans les meilleures conditions, sans risquer d'être distrait ou gêner. 

Les outils

"Simulez votre distance d'arrêt" par MAAF Prévention

Module en ligne proposé par la MAAF vous permettant de vous tester sur les distances de sécurité. 

Vous choisissez la vitesse, les conditions météo et la distance vous séparant de l'obstacle. La voiture est lancée, à vous ensuite de freiner au bon moment !

 

Evoluroute : Des activités interactives pour mieux comprendre la route

L'association prévention routière a créé le dispositif "Evoluroute" afin d'aider les automobilistes à se perfectionner dans trois domaines :

  • le respect des distances de sécurité
  • l'éco-conduite
  • l'utilisation des sièges enfants

Ce dispositif est composé de trois modules, correspondant aux domaines précités, avec des exercices pratiques ainsi que des informations juridiques et techniques.

Vous pouvez y accéder sur le site de l'association prévention routière, puis en cliquant sur l'image qui sera sur la page.

 

Moduloroute : le labo interactif de l'Association Prévention Routière
Découvrez différents modules interactifs pour mieux comprendre la route. Lancez le module et choisissez une thématique parmi celles proposées. Découvrez alors une série de mini-jeux et de tests visant à tester vos connaissances et à vous sensibiliser de façon ludique aux dangers de la route.
 
Parmi les différentes thématiques traitées, vous trouverez notamment :
- les effets de l'alcool et du cannabis
- les premiers secours
- le téléphone au volant
- la ceinture de sécurité
- etc.